S'exiler pour plus de self love?

Comme tu le sais peut être si tu me suis sur Instagram, je rentre de 5 mois en Afrique de l'Ouest (entre le Togo et le Bénin plus exactement). Vous êtes beaucoup à me poser des questions dessus et parmi les questions que je reçois, "comment je me sens à mon retour" arrive en tête. Je pourrais te sortir des phrases préfaites dignes de EAT PRAY LOVE et te dire qu’à l’autre bout du monde ma vie a changé ou encore que je me sens toute bouleversée … Mais non! La vérité c’est seulement que je me sens un peu plus moi. C’est tout! Ca peut paraitre boring mais pour moi c’est énorme! Je saurai pas par quoi commencer si je devais raconter tout ce que j’ai vécu alors je vais la faire courte: Je pensais vivre une révolution…. Finalement, c’était surtout une évolution …. J’ai évolué dans ma manière de penser, de sentir et d ‘être tout simplement. Avant de partir j’étais persuadée de maitriser le self love, même si je sais qu’on enseigne toujours ce dont on a la plus besoin. Depuis, je sais que le self love ne se maitrise jamais: il s’entretient et comme avec du kombucha, plus y a de bulles (comprendre challenges), mieux c’est! Enough avec les métaphores, voici 3 choses qui ont changé pour moi niveau self love au cours de mon séjour et qui te donneront peut être envie de t'exiler avec amour à ton tour.

  1. Plus de self compassion. Quand tu pars à l'étranger et sur des longues périodes qui plus est, y a énormément de choses que tu maitrises pas... Que ce soit l'endroit où tu dors, les gens avec qui tu hang out (surtout si c'est des membres de ta famille) et ton emploi du temps. T'apprends à "faire avec" non pas par négligence mais par souci de bienveillance. En ce qui me concerne, j'ai accepté de ne pas toujours (rarement en fait) respecter mon emploi du temps en étant plus dans l'instant présent. Après 2 ans à mon compte à tout gérer de A à Z, j'ai finalement aussi accepté l'idée que ne rien faire, était parfois plus que nécessaire. Bref j'ai mis du yin dans mon yang pour plus de bienveillance envers moi même.

  2. J'ai redécouvert la nature d'une autre manière ... Je me suis toujours sentie connectée à la nature mais c'est quelque chose que je n'avais jamais plus explorée (si ce n'est en arrosant mes Monsteras chaque semaine). La bas, je me suis laissé bercer par l'abondance de la nature. Ca m 'a notamment aidé à être plus patiente, aimante et faire preuve de résilience. J'ai booster à fond mon coté yin je vous dis!

  3. Les chemins du self love et du self healing sont interminables. Avant de partir j'avais une routine self love solide (sport, journaling, méditation...). En arrivant, pour des raisons logistique d'abord (comprendre la flemme) j'ai tout arrêté et très vite j'ai vu ma santé physique, mentale et émotionnelle déclinée. J'ai beaucoup somatisé et reprendre d'autres techniques et medcines douces comme l'EFT, le massage m'a beaucoup aidé. Le truc avec le self love c'est que c'est jamais complétement acquis mais la bonne nouvelle c'est que ça devient de plus en plus facile donc si toi aussi au moment où tu me lis tu te demandes encore comment y parvenir: just keep going!

Tout ça pour dire, que s'exiler ça fait vraiment du bien, surtout quand c'est volontaire. Et si toi aussi t'en ressens le besoin actuellement et que tu penses que ça pourrait booster ton self love, en plus du comment, demande toi surtout pourquoi tu souhaites partir. De mon coté, j'organise bientôt une retraite (comprendre séjour trop stylé avec du sport de la méditation et du yoga et beaucoup de self love) à Ouidah. Elle se tiendra du 6 au 12 Novembre prochain. Reste bien connecté si tu veux en être! Self love, good vibes & energy! Laëtitia S

43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout